Les exigences du monde du travail doivent être entendues

Communiqué de presse

Hier, 27 janvier, plusieurs milliers de salarié·es et retraité·es à Nice et plusieurs centaines à Grasse, se sont largement mobilisé·es par la grève et la manifestation, pour exiger des augmentations de salaires, des meilleures conditions de travail et des embauches dans tous les secteurs professionnels, publics et privés.

Cette journée de mobilisation a fait écho aux nombreuses mobilisations sectorielles de la période. Dans la santé, dans le médico-social ou encore dans l’éducation, le commerce, l’énergie ou la métallurgie, les salarié·es ou les agent·es expriment leur ras le bol : des salaires et des retraites trop faibles pour vivre dignement, des conditions de travail dégradées voire intenables, du chômage et de la précarité comme seule alternative pour notamment la jeunesse.

Gouvernement et patronat doivent entendre l’exaspération du monde du travail. Les moyens existent pour répondre aux légitimes revendications des travailleuses et travailleurs.
Selon le dernier rapport d’OXFAM, la fortune des milliardaires dans le monde a plus augmenté en 19 mois de pandémie qu’au cours de la dernière décennie.

Ce rapport révèle également qu’en France, de mars 2020 à octobre 2021, les richesses des grandes fortunes françaises ont bondi de 86%, soit un gain de 236 milliards d’euros, soit l’équivalent de 12 Millions d’années de SMIC. A titre de comparaison, elles avaient augmenté de 231 milliards d’euros en 10 ans, entre 2009 et 2019. A elles seules, les 5 premières fortunes de France ont doublé leur richesse depuis le début de la pandémie : elles ont gagné 173 milliards d’euros. C’est près de ce que l’État a dépensé pour faire face au Covid-19 en un an. Ces 5 milliardaires possèdent désormais autant que les 40% les plus pauvres en France.

La CGT, consciente que la journée du 27 janvier ne suffira pas à imposer une autre politique économique et sociale, mettra tout en œuvre pour construire une réponse syndicale dans l’unité la plus large possible.

L’UD CGT 06, dans l’attente des décisions qui seront prises dans le cadre la réunion intersyndicale de ce jour au niveau national, appelle d’ores et déjà l’ensemble du monde du travail en convergence avec la jeunesse à se mettre en grève le 08 mars (Journée internationale des droits des Femmes). La CGT 06 appelle également à participer à la manifestation à partir de 13 h Place Masséna à Nice, pour exiger que des réelles mesures soient prises pour arriver à l’égalité dans les branches, les entreprises et administrations, pour que les métiers à prédominance féminine soient mieux considérés et mieux rémunérés.

Pour de meilleurs salaires et retraites, pour l’amélioration concrète des conditions de travail, pour l’arrêt des suppressions d’emplois et des embauches dans le public comme dans le privé, la CGT réaffirme sa détermination par la grève et la manifestation à agir avec l’ensemble du monde du travail.

Nice le 28 janvier 2022

Print Friendly, PDF & Email

Lien Permanent pour cet article : https://cgt06.fr/les-exigences-du-monde-du-travail-doivent-etre-entendues/