IMCOMPREHENSION ET COLÈRE EN RÉA ET SOINS CRITIQUES

RASSEMBLEMENT MARDI 1 FÉVRIER 2022
A 14H30 SUR LE PARVIS DE P
ASTEUR 2

Le premier ministre annonce, ce mardi 28 décembre, le versement d’une prime de 100 € net par mois pour les 24 000 infirmiers exerçant dans les services de réanimation et de soins critiques ! Alors même que la situation sanitaire et épidémique de cette 5ème vague fait éclater au grand jour le manque de personnel dans tous les grades et de lits dans toutes les spécialités. Situation qui s’aggravera lors de la 6ème vague si rien n’est fait.

La colère monte à l’hôpital ! La CGT dénonce depuis longtemps des effectifs insuffisants, un manque de reconnaissance des qualifications par une absence de reconnaissance salariale, une perte d’attractivité des métiers insuffisamment rémunérés et considérés, la dégradation des conditions de travail et l’insuffisance de lits pour répondre aux besoins en santé de la population. Ce ne sont pas des primes versées à quelques-uns qui vont inverser le manque d’attractivité de l’hôpital pour venir y travailler ou pour y rester surtout quand elles ne servent qu’à diviser les personnels.

Une fois de plus le gouvernement saupoudre et divise par le biais d’une prime. Une fois de plus le gouvernement refuse de prendre les mesures qui s’imposent pour sauver l’hôpital

Voie l’article sur le site de la CGT du CHU de Nice

Print Friendly, PDF & Email

Lien Permanent pour cet article : https://cgt06.fr/imcomprehension-et-colere-en-rea-et-soins-critiques/