LE GOUVERNEMENT COGNE… Mettons-le dans les cordes !

Fidèle à ses méthodes, Macron, par la voix de son premier ministre, a annoncé par voie de presse, un ensemble de mesures violentes contre les plus modestes, les familles, les retraités, les agents de la fonction publique et au final contre l’ensemble du monde du travail.
Contrairement aux prévisions vendues, la croissance ne sera pas au rendez-vous, ce qui prouve bien l’inefficacité des mesures prises. Pire, les orientations assumées de ce gouvernement vont aggraver la situation du pays.
Dans son obsession à toujours être au service des premiers de cordées et malgré un habillage marketing peu convaincant, tout le monde aura noté que les propositions libérales du premier ministre ont toutes déjà été testées… sans succès.
Les richesses créées par le travail servent essentiellement à alimenter les principales places boursières mondiales qui affichent des performances records ainsi que les dividendes versés dans le monde qui atteignent des sommets.
S’agissant des heures supplémentaires « désocialisées », Eric Heyer, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), indique que la mesure de défiscalisation des heures supplémentaires mise en place par N. Sarkozy fut à l’origine de pertes d’emplois « comprises entre 52 000 et 95 000 postes en 2011 » sans que sur la même période le pouvoir d’achat des ménages s’en ressente. Bref, cette mesure est un « tue l’emploi » !
Tout comme le CICE et sa pérennisation qui devrait représenter un budget de 20 milliards d’euros pour une efficacité quasi nulle.
Concernant la fin de l’indexation de la hausse des pensions de retraite sur l’inflation, les retraités sont une des cibles privilégiées des gouvernements successifs. Leur pouvoir d’achat, déjà largement entamé, sera encore réduit. Cette succession de mesures anti retraités vise à diviser encore un peu plus les générations de travailleurs.
Pour ce qui est de la suppression des postes de fonctionnaires et de la réduction des emplois aidés, rien de nouveau là non plus. Les libéraux ont très scrupuleusement cassé le service public qui constitue notre bien commun et le dernier rempart contre la division extrême de la société.
Jour après jour, les masques tombent, ce président ne fait plus illusion… Pourtant, des solutions existent pour redresser l’économie, redistribuer les richesses et améliorer les conditions de vie et de travail pour toutes et tous. La CGT est porteuse de propositions qui appellent à de nouvelles luttes !

Montreuil, le 27 août 2018

Lien Permanent pour cet article : http://cgt06.fr/le-gouvernement-cogne-mettons-le-dans-les-cordes/