Répondre ensemble à l’urgence sociale et environnementale

Les puissantes mobilisations sociales qui se déroulent depuis des mois dans le pays et dans les entreprises doivent amener des mesures fortes de la part du gouvernement qui répondent aux besoins concrets et immédiats des travailleurs, retraités, citoyens.

Dans ces mouvements, beaucoup de revendications convergent. La CGT impulse les débats dans les entreprises et met en discussion ses propositions.
Ces propositions visent à des mesures qui augmentent les salaires, (qu’il s’agisse du Smic, en premier lieu, ou de la lutte contre les inégalités salariales entre les femmes et les hommes), le pouvoir d’achat, à pérenniser et développer les emplois industriels et l’industrie, à remettre à plat la fiscalité pour plus de justice fiscale, à renforcer nos services publics, la protection sociale, retraite et santé, à lutter contre la précarité énergétique et à préserver et protéger les ressources de la planète et son environnement.


Ces propositions nous les portons au sein du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) avec l’ensemble des syndicats, des syndicats de jeunesse, des associations et des acteurs de la société civile. Ce travail débouchera sur un avis qui sera remis au Premier ministre le 12 mars prochain lors d’une séance extraordinaire du CESE, avis qui reprendra – et nous nous en satisfaisons – notre proposition de pacte productif social et écologique.
En effet, la mise en place d’un tel pacte permettrait de construire une vision collective partagée répondant aux besoins de la société et aux aspirations des citoyens, notamment en termes de démocratie. C’est le moyen de « refaire Nation ».


Nous regrettons la précipitation de certains qui ont délaissé ce cadre commun au profit de personnalités politiques en publiant une série de propositions parmi lesquelles d’ailleurs nous retrouvons beaucoup de propositions portées par la CGT. Des propositions qui auraient donc pu faire un consensus plus large entre syndicats et les auraient renforcées en dehors de tout esprit partisan.
Nous attendons du Président et de sa majorité qu’ils répondent favorablement aux propositions construites par les citoyennes, citoyens et les organisations présentes au sein du CESE. Ce sont ces réponses concrètes pour lesquelles des millions de personnes se mobilisent qui permettront de trouver une issue à cette crise inédite dans le pays.


La CGT poursuit son action en travaillant les dimensions unitaires dans cet objectif et appelle les salariés du privé comme du public et les retraités à se mobiliser massivement, dans les entreprises et partout en France, le 8 mars, journée de luttes pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes, le 15 mars avec la jeunesse pour l’avenir de la planète et le 19 mars journée nationale d’actions interprofessionnelle.

Montreuil, le 6 mars 2019

Lien Permanent pour cet article : http://cgt06.fr/repondre-ensemble-a-lurgence-sociale-et-environnementale/