Communiqué de presse 9 octobre

En cette rentrée Les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens – la CGT, FSU, Solidaires, UNEF et UNL– constatent que la politique idéologique visant à la destruction de notre modèle social, favorisant notamment l’explosion des inégalités et la casse des droits collectifs se renforce, avec mépris et violence.

Cette politique, ainsi que les mesures récemment annoncées par le gouvernement, relèvent d’une logique d’individualisation mettant à  mal la solidarité et la justice sociale, valeurs essentielles de la cohésion sociale, et fragilisant une fois de plus les plus faibles, les précaires et les plus démunis au profit des grandes richesses et du CAC 40

Qu’il s’agisse :

  • De la baisse des droits des salariés-es et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage
  • De la remise en cause du droit à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement sup.rieur, par la suppression de 1600 postes dans l’éducation nationale et par le gaspillage que constitue le service national universel.
  • Des atteintes au service public, en organisant la  « désorganisation » afin qu’ils ne puissent répondre correctement aux besoins de la population
  • Des destructions d’emplois au travers de la désindustrialisation du pays
  • Des attaques portées à notre système de santé  et en stigmatisant les malades
  • De la destruction de notre système de retraites ;
  • Du gel des prestations sociales ;

Nos organisations entendent mettre la pression sur le gouvernement au vu des attentes multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraité-es…et qu’il ne soit plus uniquement guidé par l’obsessionnelle diminution de la dépense publique.

Au moment où est annoncée une fois encore l’explosion des dividendes en France et dans le monde, il est temps de mener une politique de partage des richesses pour augmenter les salaires, les pensions et les minimas sociaux. Ce sont les salariés qui créent les richesses de l’entreprise et il est juste et normal que ce soit eux qui en perçoivent la plus grosse part. Le travail ne coûte pas, il rapporte.

Face à cette situation et à des décisions régressives qui s’opposent aux demandes légitimes des travailleuses, travailleurs et de la jeunesse, face . un président qui méprise toujours plus les jeunes et les demandeurs d’emplois allant jusqu’à leur proposer de traverser la rue pour en trouver un, l’heure est à la défense des fondements de notre modèle social et à la conquête de nouveaux droits.

Mardi 9 Octobre Journée Nationale de Grève et de Manifestation

Les organisations Syndicales de salarié-es et de jeunesse, CGT – FSU – SOLIDAIRES – UNEF et UNL des Alpes-Maritimes appellent les Salarié-es, les précaires et privé-es d’emploi, les jeunes, les lycéen-nes et étudiant-es ainsi que les retraité-es à Participer massivement à la Manifestation

Le Mardi 09 Octobre à 10h00

Place de la Gare – Avenue THIERS à NICE

Lien Permanent pour cet article : http://cgt06.fr/communique-de-presse-9-octobre/