Après 60 ans d’existence, Monoprix de Grasse ferme ! Une catastrophe humaine et économique

 Monoprix fermera ses portes à Grasse en 2020, enseigne présente dans le centre-ville depuis plus de 60 ans. 

L’annonce a été confirmée le 31 janvier 2019 lors d’une réunion du Comité central d’entreprise au siège à Paris: Monoprix ferme ! 

Bien plus qu’un commerce, ce magasin était aussi et surtout un lien social de proximité apprécié dans le coeur de la ville. Sa disparition va lourdement peser sur l’ensemble des commerces grassois. 

Cette fermeture a provoqué une onde de choc terrible pour ses salariés et la clientèle attachée à ce lieu. 

En 2020, 45 personnes et leurs familles vont être touchées par cette décision. 

Au niveau national, d’autres établissements ont déjà subi des fermetures ces dernières années ; c’est maintenant au tour du Monoprix de Grasse. La Direction invoque pour justifier cette fermeture une baisse de la fréquentation et du chiffre d’affaire. 

Pourtant, Monoprix, filiale du groupe Casino a distribué aux actionnaires pour l’année 2017 587 millions d’euros. Sans oublier le cadeau fiscal du gouvernement qui a accordé généreusement plus de 45 millions d’euros d’allègement de cotisations sociales à l’enseigne Monoprix, sans pour autant que cela ait généré des embauches ou des augmentations de salaire. 

Par ailleurs, plane aussi sur cette cruelle décision l’incertitude sur la ZAC Martelly. Initialement prévu comme acteur majeur économique dans le projet municipal, la direction de Monoprix s’est depuis désengagée, pire a vendu ses murs. 

Le projet de fermeture était donc programmé depuis longtemps ! 

Aujourd’hui la situation se résume à la fermeture d’un établissement: 

qui dégage de sérieux bénéfices grâce au travail des salariés 

qui bénéficie d’allègements fiscaux qui profitent au groupe et aux actionnaires 

qui dégage un chiffre d’affaire en hausse pour l’année 2018 

Force est de constater que la Direction Générale ne s’est jamais souciée de ses salariés et encore moins de leurs familles, n’ayant pour seul objectif que ses intérêts financiers. 

Laisser faire les décideurs, c’est condamner l’activité économique de Grasse qui va davantage accentuer la désertification du centre ancien. 

Lien Permanent pour cet article : http://cgt06.fr/apres-60-ans-dexistence-monoprix-de-grasse-ferme-une-catastrophe-humaine-et-economique/